Voyage

Le délai de délivrance de l’ESTA en 2020

Partir aux USA requiert au préalable, la réunion de certains éléments dont principalement, l’ESTA, entendez l’Electronic System for Travel Authorization. L’ESTA est une autorisation numérique accordée à une personne pour lui permettre de voyager en direction des USA. Elle lui est accordée par le gouvernement américain. Que faut-il savoir à ce sujet ? Toutes les réponses dans cet article.

Les règles à respecter pour l’obtention de l’ESTA

Avant tout, il convient de préciser que les ressortissants de tous les pays ne sont pas éligibles à l’ESTA. Seules les personnes originaires d’un des 22 États membres de l’Union Européenne ou de quelques pays de l’Asie peuvent bénéficier de l’ESTA. Elles doivent, pour cela, être inscrites au programme d’exemption de visa. Ces conditions remplies, il leur est alors possible de se rendre aux USA à titre touristique ou pour voyage d’affaires, pour un délai de 90 jours. Elles doivent cependant être munies de l’ESTA.

L’ESTA est nécessaire même pour transiter par les États-Unis. La demande d’ESTA concerne autant les personnes adultes que les enfants. Celle-ci doit s’effectuer en ligne avec des frais de dossier allant de 10 à 80 euros, en fonction de l’individu.

Le délai de délivrance de l’ESTA

Le délai de délivrance de l’ESTA peut aller jusqu’à 72 heures après la validation de la demande. Cela donne une marge de temps afin d’obtenir son ESTA avant son départ. De plus, la validité de l’ESTA qui est de 2 ans, commence à courir à partir du jour de son obtention. Il est important de ne pas rester au-delà de 90 jours aux États-Unis, sous peine d’emprisonnement.

La période de validité d’une autorisation ESTA

Comme précisé plus haut, l’ESTA est valable pour une durée de 2 ans à compter du jour de son obtention. Pendant les 2 années de sa validité, l’ESTA fait office de laissez-passer pour des entrées et des sorties libres aux États-Unis. Mais son délai d’expiration peut être réduit, en fonction de celle du passeport, si la validité de celui-ci arrive à terme plus tôt.

Il est impossible de se tromper quant à la date d’expiration qui figure sur l’ESTA. Pour éviter d’alarmer les autorités américaines, il est préférable d’espacer ses séjours dans le pays.

Les éléments de rejet d’une demande ESTA

La non-conformité des informations renseignées sur le formulaire peut entraîner le refus d’octroi de l’ESTA. Dans ce cas, il faut soumettre la demande à nouveau avec les informations actualisées. En cas de séjour ayant une durée supérieure à 90 jours à effectuer, il est recommandé de faire une demande de visa touristique dès le début.

Ne surtout pas confondre la durée du séjour et celle de la validité de l’ESTA est impératif afin d’éviter les mauvaises surprises. En cas de perte de son autorisation ESTA, il est possible de la récupérer via le formulaire en ligne disponible à cet effet. On pourra alors, à ce moment précis, l’imprimer afin qu’il soit de nouveau utilisable.

En définitive, l’ESTA est une autorisation numérique servant de laissez-passer pour séjourner aux États-Unis. Seuls les citoyens des pays membres de l’Union européenne et de quelques pays d’Asie peuvent en bénéficier. Il est valable pour 2 ans, mais autorise un séjour de 90 jours sur le sol américain.

Nombre de mots : 523

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *